Spectacles pour    la petite enfance

Raconter aux bébés?

Mais oui!

 

 

Il y a bien sûr les jeux-chantés , les formulettes et autres jeux de doigts qui scandent la vie quotidienne du bébé et qui nomment, dans une douce musicalité.

 

Il y a des petites histoires, les aventures de Monsieur Pouce, les fleurs qui poussent et qui ouvrent leurs pétales, les habits qui s’enfilent de travers…

 

 

Qu’est ce que les bébés comprennent? On ne sait pas! Mais quand nous racontons, ils sont là, avec nous, les yeux écarquillés, la bouche ouverte, collés à nous ou dans les bras de l’adulte qui les accompagne, dansant nos phrases, les répétant en échos et même du fond de leur sommeil paisible!

Spectacles tout public

“Les contes, voyons, c’est pour les enfants”.

Sérieusement ?

Certaines personnes en sont persuadées. Au delà de 6 ans, point de salut ! Et plus de contes. C’est pour les bébés !

Sérieusement ?

Sérieusement, réfléchissons un moment.

Les contes parlent d’enfants mal aimés par leurs parents, d’un père qui veut épouser sa fille, d’une fille nue qui se glisse sous les draps auprès d’un loup, de femmes seules vivant au milieu des bois, les contes parlent d’hommes prêts à tout pour trouver la lumière, de renards qui jonglent avec des têtes de mort.

Il y a des contes pour les petits, il y en a pour les plus grands. Sérieusement ! Les contes parlent de nous, du monde, alors ouvrons nos petites oreilles,  nous aussi.

Spectacles

adultes/adolescents

Contact diffusion :

 

 Joy SERRADELL

 

06 48 08 14 65

spectacles@rebonds-histoires.net

Suivez-nous !

Mentions légales :

 

Rebonds d’histoires est une association loi 1901 à but non lucratif
Siège social : 1 rue de Neuwiller 67000 Strasbourg.
Licences d’entrepreneur de spectacle n° 2-1069463 et 3-1069464.
Responsable de publication : Véronique AMEREIN.
Co-responsables artistiques : Annukka NYYSSONNEN et Matthieu EPP.
Les illustrations sont réalisées par Sandrine THOMMEN, Clotilde PERRIN et Etienne GENDRIN.
Crédits photographies : Michel DUFFOUR, P-MOD, JOGOOD, Bart KOOTSTRA.